Skip to content

CATALOGUE – DURAS –

Recherche par ordre alphabétique d’auteur :

A   B     D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R     T   U   V   W  X   Y   Z

DURAS

  • TITRE : Les yeux bleus cheveux noirs
  • AUTEUR : Marguerite Duras
  • ÉDITEUR : Editions de Minuit, Paris
  • ANNÉE : 1986
  • PRIX : 55 €

1 volume in-8 (175×135 mm), reliure postérieure plein papier imprimé verni. Couverture d’origine conservée. 156 pages. 

Yeuxbleus

___

Yeuxbleus1

___

Yeuxbleus2

__

Yeuxbleus3

___

____________________________

  • TITRE : L’amant
  • AUTEUR : Marguerite Duras
  • ÉDITEUR : Editions de Minuit, Paris
  • ANNÉE : 1991
  • PRIX : 100 €

1 volume in-8 (180×135), reliure postérieure de papier, dentelle & feuille d’or. Pièces de titre & auteur contrecollées sur le dos. Toutes tranches dorées, toutes coupes dorées. Couverture d’origine conservée. Bien complet de son bandeau publicitaire. 141 pages.

Amant

____

Amant1

____

Amant2

___

Amant3

._.

Amant4

____

Amant5

___

______________________________

  • TITRE : Cahiers de la guerre et autres textes
  • AUTEUR : Marguerite Duras
  • EDITEUR : P.O.L. / Imec, Paris
  • ANNÉE : 2006
  • PRIX : 9 €

1 volume in-8 (210×145 mm), broché, sans la jaquette. Très bon état. Edition établie par Sophie Bogaert et Olivier Corpet, avec un index. 448 pages.
Quatrième de couverture : Les Cahiers de la guerre constituent la part la plus exceptionnelle des archives déposées par Marguerite Duras à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (Imec) en 1995. Écrits entre 1943 et 1949, ils ont longtemps été conservés dans les mythiques « armoires bleues » de sa maison de Neauphle-le-Château ; leur publication donne aujourd’hui accès à un document autobiographique unique, en même temps qu’à un témoignage précieux sur le travail littéraire de l’écrivain à ses débuts. Le contenu de ces quatre cahiers excède amplement le cadre de la guerre, malgré l’appellation inscrite par Marguerite Duras sur l’enveloppe qui les contenait. On y trouve en effet des récits autobiographiques où elle évoque les périodes les plus cruciales de sa vie, particulièrement sa jeunesse en Indochine ; des ébauches de romans en cours, comme Un barrage contre le Pacifiqu ou Le Marin de Gibraltar ; ou le récit à l’origine de La Douleur, publiée en 1985. Dix « autres textes » inédits, contemporains de la rédaction de ces cahiers, complètent cette image d’une œuvre naissante où se dessine l’architecture primitive de l’imaginaire durassien. A mi-chemin de l’œuvre assumée et du document d’archive, ces Cahiers de la guerre donnent à voir tout à la fois l’enfance d’une œuvre et l’affirmation d’un écrivain.

Duras

._.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :